Du sensible ; "Vers dorés" in "Les chimères", Gérard de Nerval

Publié le par Les rebouteux



undefined

Publié dans Les autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
C'est beau..................... mais je comprendrais jamais rien à Nerval.
Répondre
L
Rooooh ! Tu fais pas d'effort, j'ai pris le seul de Les Chimères qui soit intégralement compréhensible sans un batterie de notes de bas de page !